L’ÉchangeBiosim : la source d’information fiable et à jour sur les biologiques biosimilaires au Canada

Les biosimilaires sont utilisés en Europe depuis 2006 et ont donné lieu à plus de 700 millions de jours-patients d’expérience clinique[1].  Pendant cette période, des dizaines de milliers de patients de l’Union européenne atteints de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite psoriasique, les maladies gastro-intestinales et intestinales ont utilisé des biosimilaires sans que la sécurité, l’efficacité ou la qualité des soins ne soient compromises.

Il existe plus de 170 études de recherche portant sur des patients qui ont réussi à passer d’un médicament d’origine à un biologique biosimilaire d’un inhibiteur du TNF et qui ne démontrent aucune différence de résultats pour la santé entre les patients.

Pour en savoir plus à propos de la recherche sur la transition vers les biosimilaires

Pour rester informé, accédez à ces sources pour obtenir les études sur les biosimilaires les plus récentes menées en Europe et en Amérique du Nord :

Énoncé de position de la Société canadienne de rhumatologie sur les biosimilaires

https://rheum.ca/fr/enonce-de-position-de-la-societe-canadienne-de-rhumatologie-sur-les-biosimilaires/

Énoncé de position de la Société canadienne de rhumatologie sur les biosimilaires – Foire aux questions

https://rheum.ca/fr/enonce-de-position-de-la-societe-canadienne-de-rhumatologie-sur-les-biosimilaires-foire-aux-questions-pour-les-membres/

Énoncé de position sur les biosimilaires de l’Ontario rheumatology Association (en anglais seulement)

https://ontariorheum.ca/ora-biosimilar-position-statement-2

Commission européenne : Les médicaments biosimilaires dans l’UE

https://www.ema.europa.eu/en/documents/leaflet/biosimilars-eu-information-guide-healthcare-professionals_fr.pdf

American College of Rheumatology (en anglais seulement)

https://www.rheumatology.org/About-Us/Newsroom/Press-Releases/ID/875 

PubMed (National Center for Biotechnology Information) (en anglais seulement)

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/

Preuves et lectures supplémentaires

l’adalimumab

étanercept

infliximab

insuline glargine

rituximab


[1] Tableau des médicaments pour l’Europe (en anglais seulement) : https://www.medicinesforeurope.com/wp-content/uploads/2016/03/infographic-biosimilars.pdf

 

Recherche sur la surveillance après la mise sur le marché
Il est important de faire le suivi de l’efficacité, de l’innocuité et de la valeur, pour les patients et le système de santé, autant des médicaments d’origine que de leurs biologiques biosimilaires. Les patients et leurs médecins comptent sur des « données réelles » pour prendre des décisions concernant le plan de traitement.
Que sont les données du monde réel ?

Il existe plusieurs variations de la définition des « données du monde réel ». Essentiellement, ces données constituent une façon de mesurer l’efficacité d’un médicament après son approbation par Santé Canada, lorsqu’il est ensuite prescrit et utilisé dans le « monde réel », un contexte concret qui va plus loin que les données normalement recueillies dans les études cliniques et précliniques. Les données du monde réel proviennent de différentes sources et comprennent les données de patients, de cliniciens, d’hôpitaux et de payeurs ainsi que des données sociales. Leur utilisation, en association avec d’autres sources traditionnelles de données (comme les données d’essais cliniques), offre un nouvel éclairage sur les médicaments et leurs effets, dans le contexte de populations de patients plus larges et différentes.

En ce qui a trait aux biosimilaires, il est important de faire un suivi de l’efficacité, de l’innocuité et de la valeur pour les patients et le système de santé, autant des médicaments d’origine que de leurs biosimilaires respectifs. Les patients et leurs médecins comptent sur ces « données du monde réel » pour éclairer leurs discussions et leurs prises de décision relativement au traitement.

Dans vos discussions avec votre médecin ou votre assureur à propos du choix d’un biosimilaire comme option de traitement, assurez-vous de poser les questions suivantes, véritables points de discussion sur les données du monde réel :

  • Quelle a été votre expérience en matière de prescription des biosimilaires ?
  • Croyez-vous que ce soit une option thérapeutique sûre et efficace pour moi ? Pourquoi ?
  • Existe-t-il un programme de soutien aux patients pour le biosimilaire que vous me recommandez ?
  • Où puis-je trouver des documents à lire sur les biosimilaires et vulgarisés pour les patients ?

Quels sont les sujets de recherche qui vous intéressent le plus ?

La recherche et la mise au point des biosimilaires se produisent à l’échelle mondiale et à un rythme nettement plus rapide. Selon la recherche actuelle, quels sont les sujets qui vous intéressent le plus ?